Actualités

Arrondissement de Boulogne-sur-Mer

 
 
Arrondissement de Boulogne-sur-Mer

Opération Interministérielle Vacances (OIV) : Visite du Centre de vacances « La Bergerie » de Condette

Philippe DIEUDONNE, Sous-Préfet de l’arrondissement de Boulogne-sur-Mer, accompagné d'Olivier GACQUERRE, maire de Béthune et de Kaddour-Jean DERRAR, Maire de Condette, a participé le mercredi 24 août dans le cadre des Opérations Interministérielles Vacances à la visite du centre « La Bergerie » de Condette menée conjointement avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) du Pas-de-Calais.
Pour cette première année de réouverture, le centre a accueilli une activité de camping, proposée à un public de 10 à 17 ans originaire du Béthunois. Sur la base d’un projet éducatif visant à promouvoir une culture de la mobilité, le centre propose notamment des ateliers d’apprentissage et de perfectionnement à la pratique du VTT, des ateliers « permis cycliste » et réparations.

Qu’est-ce que l’Opération Interministérielle Vacances ?

Chaque année, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) pilote l’Opération Interministérielle Vacances (OIV), dispositif de contrôles renforcés menée du 1er juin au 15 septembre sur les 38 départements les plus touristiques et à laquelle participent également la douane, le ministère de l’agriculture, le ministère des sports, la gendarmerie, la police... L’OIV est destinée à lutter contre les pratiques déloyales, les abus ou autres infractions qui empêcheraient les estivants de profiter pleinement de leurs vacances.
La mobilisation de tous les services contribuant à une meilleure sécurité est forte tout au long de l'année. La période estivale conduit à un plan de contrôles pour lutter contre les abus, les pratiques déloyales et autres infractions afin d'assurer la protection et la sécurité des consommateurs résidents et des touristes.
L'objectif de vacances réussies est un enjeu fort tant au plan individuel pour le consommateur qu'au plan collectif pour l'économie  et les entreprises locales. Cela implique une mobilisation de tous les services de l'Etat sur le terrain en faveur de la protection des consommateurs tout en valorisant une offre touristique et de loisirs de qualité.

Trois thématiques ont été retenues sur le plan national pour servir de cadre aux contrôles menés localement :

- les événements estivaux ;
- les activités et les sports liés à la nature ;
- l’offre touristique proposée par internet.
Les contrôles effectués par la DDCS portent plus particulièrement sur :
- les accueils de loisirs sans et avec hébergement, les accueils  de scoutisme et les accueils à la ferme ;
- les séjours présentant une pratique intensive des activités physiques et sportives (séjours sportifs rugby, foot, basket et surf camps) ;
- les activités physiques et sportives encadrés au sein des campings ;
- les établissements d’activités physiques et sportives.

Les infractions les plus courantes?

Au regard du code de l'action sociale et des familles :
- les manquements aux règles d’hygiène (locaux, matériels, personnels) dans les accueils collectifs de mineurs ;
- la présentation des documents administratifs ;
- la qualité du projet pédagogique des accueils ;
- les camps sous toile et les conditions d'implantation au sein des campings
- l'encadrement des activités physiques et sportives.
 Au regard du code du sport :
- les affichages obligatoires ;
- la qualification des intervenants et la présentation des cartes professionnelles d'éducateur sportif ;
- les conditions spécifiques d'encadrement des activités à risques (montagne, littoral).

Bilan 2015 :

Pour les Accueils Collectifs de Mineurs :
- 82 structures contrôlées dont 5 en hébergement (soit 52 % de l’activité de contrôle annuelle sur ce champ). La plupart des rapports émettent des préconisations mais pas d’injonction.
Pour les établissements d’Activités Physiques et Sportives :
- 26 établissements contrôlés et 15 établissements  ayant fait l’objet d’une visite.
Activités concernées : baignade, équitation, tennis, remise en forme, sports  nautiques, parcours acrobatiques en hauteur, sports mécaniques.
- 1 établissement a fait l’objet d’une procédure d’injonction.
Au total, l’activité de contrôle pendant la période de l’OIV a représenté 39 % de l’activité de contrôle annuelle de la DDCS (soit 278, tous champs confondus).