Archives

Projet « Canal Seine Nord Europe » dans l’Artois-Cambrésis

 
 
Projet « Canal Seine Nord Europe » dans l’Artois-Cambrésis

Les représentants de l’Etat, de la région, des départements et des intercommunalités réunis à Marquion

Jeudi 12 mai, la Préfète du Pas-de-Calais s’est rendue à Marquion afin de participer à une réunion de travail relative au futur Canal Seine Nord Europe.

Accueillis par Jacques PETIT, maire de Marquion, Fabienne BUCCIO, Préfète du Pas-de-Calais, Gerald DARMANIN, maire de Tourcoing et vice-président du Conseil Régional en charge des transports, les représentants des départements du Nord et du Pas-de-Calais ainsi que les représentants de la communauté de communes Sud-Artois de celle de Marquion-Osartis et de la Communauté d’Agglomération de Cambrai, se sont d’abord réunis en mairie de Marquion afin d’échanger autour du futur projet et de fixer ainsi un échéancier à l’échelle locale afin d’accompagner ce projet notamment en termes de développement économique pour le territoire.

Ce futur canal de 107 km se veut un projet d’envergure qui permettra de relier la région parisienne et le nord de la France par un vaste corridor de transport de fret à grand gabarit. Estimé à un coût de 5 milliards d’euros, il s’agit là du plus grand chantier de la région depuis la construction du Tunnel sous la Manche (1987-1993). Un projet porté par l’État français, les collectivités locales (régions d’Ile-de-France et du Nord-Pas-de-Calais-Picardie et départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise) ainsi que l’Union Européenne comme principaux financeurs. Le Canal Seine Nord Europe apparaît comme le maillon manquant entre les bassins de la Seine et du Pas-de-Calais, aujourd’hui reliés par des voies de petit gabarit.

La ville de Marquion n’a pas été choisie au hasard. Sur le secteur de l’Artois-Cambrésis, Marquion sera une des villes les plus concernées notamment par l’accueil de la plus grande plateforme du Canal (156ha). Cette plateforme qui sera composée d’une zone portuaire, industrielle, logistique et de services devrait permettre de créer pas moins de 1 500 emplois dans les années à venir.

Par sa localisation stratégique, au croisement des flux du Benelux et du Bassin Parisien, la ville de Marquion dispose également de nombreux atouts : elle est située à proximité d’une sortie d’autoroute et il existe une possibilité de raccordement ferroviaire. La localisation est d’autant plus appropriée qu’un projet d’envergure internationale verra le jour à proximité de la ville avec la reconversion de la BA103 en gigantesque base logistique dédiée au e-commerce.

Si le premier coup de pioche est attendu à partir de 2017 sur la partie sud du tracé, Fabienne BUCCIO, Préfète du Pas-de-Calais, estime que l’Artois-Cambrésis doit tout mettre en œuvre pour préparer et accompagner ce projet dans les meilleures conditions afin d’en garantir un succès sur le plan de l’emploi et de l’aménagement local.

L’après-midi s’est terminé par une visite de l’écluse de Marquion, zone qui accueillera la future plate-forme multimodale, afin d’imaginer ce que deviendra ce site d’ici quelques années.

sn2
sn 1