Culture, architecture et patrimoine

Le métier de guide-conférencier

 
Le métier de guide-conférencier

La réglementation des métiers du guidage a été réformée par le décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques.

Les quatre professions réglementées de guide-interprète régional, guide-interprète national, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire et conférencier national ont été remplacées par une profession réglementée unique, celle de guide-conférencier.

La carte professionnelle de guide-conférencier

Elle est délivrée :

- aux titulaires de la licence professionnelle de guide-conférencier ;

- aux titulaires d’un diplôme national de master ayant validé au cours de leur formation les trois unités d’enseignement complémentaire prévu par l’arrêté du 9 novembre 2011, à savoir :

« compétences des guides-conférenciers »,
« mise en situation et pratique professionnelle »,
« langue vivante étrangère ».

- jusqu’au 31 mars 2013, aux détenteurs des cartes professionnelles de guide-interprète national, de guide-interprète régional, de conférencier national et de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire, sur simple demande accompagnée d’une copie de leur carte actuelle adressée à la préfecture du lieu d’établissement ou du domicile lorsque le demandeur n’a pas encore d’activité,

- à toute personne en cours de formation de BTS Animation et gestion touristiques locales (AGTL) ou de formation au diplôme national de guide-interprète national au 31 mars 2012 et admise au plus tard le 31 décembre 2013 à l’examen correspondant à ces formations. 

La carte de guide-conférencier est pérenne et nationale.

Guide-interprète auxiliaire à titre définitif et guide-interprète local

La réforme introduite par le décret n°2011-930 du 1er août 2011 est sans effet sur la situation des guides-interprètes auxiliaires à titre définitif et guides-interprètes locaux.

La validité des cartes professionnelles de ces deux catégories perdure. Les titulaires de ces cartes continuent à exercer leur activité de guidage selon les modalités exactement identiques à celles qui prévalaient avant le 31 mars 2012.

Les services des préfectures ont la possibilité de renouveler les cartes de guide-interprète auxiliaire à titre définitif et de guide-interprète local en cas de perte ou de détérioration sur simple demande.

> Pièces à fournir lors de la demande - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb

Textes :

Code du tourisme : articles L 221-1, R. 221-1 et suivants, D. 221-5.
Décret n° 2011-930 du 1er  août 2011Décret n° 2012-337 du 7 mars 2012
Arrêté du 9 novembre 2011
Arrêté du 7 mars 2012